Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CR 100km Millau 2008

Publié le par Manu Ultra Runner

CR de Stéphane Félicité accompagnateur de luxe, mon ange gardien.

 

Souvenir souvenir, il y a juste un peu moins de 6 ans.

CR 100KM MILLAU 2008 par Stéphane Félicité.

 

 

 

 

ET VOUS ETES ENCORE LA ??

 

Vendredi 26 Septembre 5h30. Manu me réveille. J'ai dormi chez lui et dans trente minutes, son frère vient nous chercher pour nous conduire à l'aéroport. Je me réveille fatigué et un peu malade. Mal au crâne, un peu de mal à tenir debout et j'ai froid. Je prends un thé et une clémentine. Le temps de faire un tour par la salle de bain et le frère de Manu sonne.
Nous
avons un sac chacun plus le vélo à embarquer. 
Sur
le trottoir, il fait encore nuit, un peu humide et une température qui ne dépasse pas les 4°. Il faut enlever la roue avant du VTT pour la faire rentrer dans la voiture mais ça passe. Je m'installe sur le siège arrière avec mes nausées. Ca roule plutôt bien. Il est très tôt. J'entends Manu discuter avec son frère mais je ne distingue rien. Je me demande plutôt comment ne pas vomir avant l'arrivée à l'aéroport. 
On
arrive à Orly, je commence à compter les secondes. On a que quelques minutes pour décharger les bagages mais j'ai déjà prévenu que je file aux toilettes. La dame pipi me demande 1 euro. J'ai pas de monnaie !!! Tant pis je cours vers un chiotte, après tout je ne vois pas comment elle pourrait mempêcher dy aller. Exit la clémentine ! J'espère que ça ira mieux maintenant. Je sors des toilettes et voit Manu avec les bagages et le vélo. Ma première question est
-
Tu as ma sacoche
-
Non !
-
Ben j'ai mes papiers dedans, ton frère est parti avec !! Sans ma carte d'identité, je ne peux pas prendre l'avion.
-
Ah merde !
-
C'est pas grave, on l'appelle et il fait demi-tour
-
Oui mais... mon frère n'a pas de téléphone portable !!

Manu
appelle sa belle soeur et lui explique la situation. Il est 6h30, l'avion décolle à 8h25 et son frère habite dans le 94. Sauf qu'à 7h, la circulation est très dense. Le frère de Manu n'est jamais arrivé en retard au travail. Ce jour-là, il a revenir à l'aéroport et est allé travailler en arrivant très (très) en retard. 

Entretemps,
je ne vais pas mieux. Toujours malade, je trouve un banc pour dormir un peu. Les nausées me reprennent et je gagne un second tour aux toilettes. Je cherche une pharmacie qui bien évidemment est fermée. Ah oui, petite parenthèse ; si à Orly vous êtes en train de mourir devant une pharmacie à 7h du matin parce qu'elle est fermée, vous pourrez toujours vous consoler en achetant dans la boutique d'en face (ouverte dès 7h) des peluches !!

Pendant
que je fais le boulet, Manu passe à l'enregistrement. Le vélo doit être protégé et pour ça, il doit acheter un carton à l'autre bout de l'aéroport. Prix du carton 20 euros ! Il retourne à l'enregistrement, coût du paquet spécial en soute, 20 euros !

Il
me voit arriver, la tête dans le sac et je sens que ça ne le rassure pas du tout. Heureusement, la pharmacie ouvre et je peux acheter un cachet pour remettre de l'ordre dans mon estomac, mais je tiens à peine debout. 

8h,
Manu me dit qu'il va prendre l'avion. Si je ne peux pas prendre celui-ci je devrais prendre le suivant. 
8h20,
le frère de Manu arrive me donne mon sac en me disant qu'il a mis 45 minutes pour faire les 400 derniers mètres !!
Bref,
je cours vers les portes d'embarquements et je demande à une charmante dame si je peux encore attraper mon vol.
Elle
me demande quel avion, je lui réponds celui pour Rodez de 8h25 et elle me répond
-
Et vous êtes encore ?? Je suis désolé, mais c'est trop tard, en plus vous n'êtes pas enregistré, il faudra prendre le prochain.
-
A quelle heure ?
-
16h30 mais vous ne pourrez pas le prendre
-
Pourquoi ? il est complet ?
-
Non, vous avez un billet qui n'est pas échangeable et pas remboursable. Allez donc voir le guichet Air France, ils pourront peut-être vous aider.

Au
guichet Air France, on me répète la même chanson. Du coup la solution est de racheter un billet d'avion. Pour aller à Millau, il faut soit aller à Rodez et prendre un bus, soit aller à Montpellier et... prendre un bus. Rodez c'est 16h30, Montpellier 11h30.
-
Donnez moi un aller simple pour Montpellier !
-
Ah non, ce n'est pas possible !
-
Pourquoi ?
-
Parce que vous ne pourrez pas revenir
-
Mais j'ai un billet de retour !
-
Ah non, pour avoir ce billet de retour, il fallait valider l'aller en prenant l'avion !!
-
????? Et comment je peux faire pour valider cet aller ?
-
Il faut prendre un billet pour Montpellier au tarif fort
-
Et combien ça coûte ?
-
360 euros (dit-elle sans rire)
-
Pardon ?? Bon, et si je prends un aller-retour Paris Montpellier ?
-
C'est 370 !
-
Ah ah ! N'importe quoi et pour Rodez, l'aller simple ?
-
C'est 430 euros !

C'était
le quart d'heure "chez Air France, on aime l'argent ! Et tant qu'à faire, on vous embroche sans vaseline".

Je
descends au niveau -1 de l'aéroport d'Orly se trouve un petit guichet, avec une charmante jeune femme portant une chemise sncf. Je lui explique la situation. Elle me trouve un train Paris-Rodez qui dure 5 heures à 160 euros l'aller simple. C'est un moindre mal mais ayant déjà perdu un billet d'avion, je me dis que cette petite balade dans le sud de la France commence à me coûter

Commenter cet article