Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Souvenirs, souvenirs...Juillet 2011

Publié le par Manu Ultra Runner

 

Etoile Savoyarde 2011

 

Pour Alain, Laurent et Isa, Bernard et Mimi, Annie, Gérard et Nicole, Martine,

 

Gilbert et Michel, JJ et Monique, Christophe, Joel, Daniel, Martine et Robert, JP,

 

Momo, Carmen, Guilhem, Eric...et tous ceux que j'oublie !

 

 


Voir les commentaires

L'Ultr'Ardéche finie, reprise Lundi.

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

Reprise course à pied Lundi 3 Juin.


 

Je vais me contenter que de footing léger, sauf si ma cheville gauche n'est pas rétabli alors je repousserais d'une semaine supplémentaire ma reprise.


 

Mercredi 29 Mai : 20' Vélo très cool


 

Jeudi 30 Mai : 20' Vélo très cool 

 

 

Voir les commentaires

Résultat Ultr'Ardèche 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

 

 

Ultr'Ardèche 2013

 

 

 

216.100km 4320 d+ en :

 

 

30 heures 28 minutes 

 

 

25éme sur 113 Partants.

 

 

Ardeche-2013 0072

Voir les commentaires

CR L'Ultr'Ardéche 2013, Manu Ultra Runner.

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

 

L'Ultr'Ardèche 2013...un CR particulier car il y a peu de chance qu'il y ait une troisième édition de cette course déja mythique, quand j'y pense mon coeur saigne...

 


 

946813 453835721368751 2027758713 n

 

 

 

Mon CR 2013 :


 

 

Dixit Laurent Brueyre Eté 2012: " Viens en Ardèche en 2013, mais ce sera l'enfer car il va faire chaud comme jamais et cette chaleur sera tellement horrible que tu regretteras la première édition"....Co....d!!!


 

 

Une fois de plus, je ferai cette formidable course sans accompagnateur, 216km !!! Allez, un pied devant l'autre et hop c'est parti...

 

 

1Km c'est rien et 216km, c'est 216 fois rien, mort de rire, faut bien rigoler un peu.

 

 

 

 

 


 

En parlant de rigoler, j'espère que ce CR ne sera pas trop sérieux!

 


 

Départ 6h du mat   Départ en côte

 

 

 

Départ 6h du Mat', en côte, déja un grand merci à Laurent Brueyre pour ce départ en côte (vraiment très sympathique mon ami Lolonidas)!

 

 

Bon la grosse surprise du matin ce fut le feu d'artifice au coup de pistolet donnant le départ de l'Ultr'Ardèche 2013, on en a pris plein les yeux, c'était grandiose et puis ça m'a réveillé pour de bon.

 

 

 

 

Un feu d'artifice, merci au Maire d'Alboussière, quelle superbe idée !!!

 


 

Manu ConrauxManu Conraux

 


 

Bah du coup ça m'a donné envie de me mettre aux avant postes avec mes potes, déja 3km Manu Conraux est parti devant puis je l'ai suivi (bizarre, je ne sais toujours pas pourquoi j'ai fait ça,je vous jure...).

 


 

Je pense resté un peu avec Manu car 2 Manu en tête de course, c'est beau n'est-ce pas ?

 


 

Mais j'ai envie d'être seul, je me sens tellement bien sur ces routes d'Ardèche donc j'accélère je pars seul, je prend la tête de course.


 

Premier

 

 

Céline fait la course dans la voiture de M.L'Organisateur pour apparemment aider Laurent, bon bah chacun sa course mais j'ai trop aimé leurs têtes à tous les deux quand ils m'ont vu mener la course.

 


 

En tête

 

 

 

Vers le 6ème kilo, la voiture de Lolonidas se met à ma hauteur,

et j'entends Céline qui me crie :

"mais qu'est ce que tu fous?, t'es premier, c'est n'importe quoi",

 

ouais peut être mais au moins je me prend un super kiffffffff

 

 

 


 

Une fois devant, je me suis dis "bon tu n'accélères plus car tu vas te mettre vraiment dans le rouge mon coco, donc tu attends que l'on te dépasse et tu coupes un peu OK???"


 

Je vais par ou

 

 

 

 

Je monte à un bon rythme puis je descends très rapidement, je me rend pas compte mais je creuse un écart énorme, je pensais être happé par le peloton des champions de l'Ultra vers le 10ème Kilomètre mais personne ne me suit et j'arrive tranquillement au R1 (ravito 1) au 11.8KM.

 


 

Calme cool

 

 

 

 

Quand j'arrive au ravito, il y a Céline et pas mal de bénévoles qui me regardent comme si j'étais devenu fou, je n'ai pas le temps de discuter, un bisou à Céline et en route pour la suite de mon délire car j'ai décidé de faire le semi en tête (une bonne idée non?).   

 


 

 

OUi oui ils sont derrière moi


 

Je descends à 14km/h jusqu'à la prochaine intersection et là je reste planté, je doute sur la direction à suivre car il y a une flèche orange au sol mais je préfère vérifier avec le road book...environ 1 minute de perdue LOL, pourtant toujours pas de coureur en vue, je repars direction Lamastre puis j'attaque le Col de Genest tranquillou bilou 50m course 50m marche...


 

J'entame la descente toujours en première position, je me sens bien et je décide de remettre une bonne couche, je dévale cette descente! Je pense déjà à la voie ferrée qui me fait vraiment peur...roulante roulante roulante (Lolo, j'ai beau me le répéter, je n'arrive pas à y croire).



 

Stéphane Ruel, futur vainqueur de l'épreuve, arrive à ma hauteur vers le 25ème kilo et me demande :


"Le premier est loin?"

 

Mdr, je lui répond qu'il n'y a plus personne devant mais que je pense que Jean Jacques Moros ne devrait pas tarder à nous reprendre....


 

Stephane Ruel

 

Je trouve que Stéphane à l'air dans une forme incroyable, je me dis à ce moment là qu'il va faire un gros truc sur la course, on fait un pti bout de chemin ensemble d'ailleurs on se trompe de chemin ensemble mais son frère qui l'accompagne(en voiture) nous interpelle et ainsi nous fait éviter un sacré détour...juste 150m de plus !


 

Ravito du 27.8 km, nous ne trainons pas, je repars avec Steph, mais environ 500m plus loin, ma cheville gauche prend un mauvais appui et donc je décide de marcher un peu pour savoir si c'est juste une foulure, hélas pour moi c'est une entorse, je le sais.


Tu fais chier Lolo avec ton ancienne voie ferrée.


J'en veux à la terre entière, pourtant je me dis que la douleur est vraiment infime et que ça peut passer....L'espoir!


 

Ardeche-2013 0073


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi Matin    Ardeche-2013 0074

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers le 35ème, je change de chausettes, je jette un oeil à ma cheville gauche rapidemment et je m'aperçois qu'elle n'est pas enflée, juste un peu douloureuse et je repars les pieds au sec, puis avec un beau moral finalement ça a l'air bénin...(plus vraiment aujourd hui mdr).


 

Pendant mon arrêt technique quelques coureurs sont passés puis JJ Moros me dépassse vers le 38ème kilo.

 

 

 

Je continue mon cyrano, j'alterne 9 min de course puis environ 35 sec de marche mais je pense avoir été trop gourmand, un 6 min/1 min aurait été plus judicieux.


 

D'ailleurs je change les alternances je passe en 6/1, 4h de course sont passées. Je continue mon petit bonhomme de chemin, je ressens seulement une petite gêne à la cheville, j'ai vraiment l'impression que ça s'atténue.


 

Je sors de la voie ferrée, et j'arrive au R5 pas trop mal mais moins fringuant, je vois Lolonidas et je lui crie toute mon amitié concernant sa putain de voie ferrée. (ceux qui veulent dynamiter cette voie ferrée sont mes amis).


 

Encore quelques kilomètres de côtelettes gentillettes et de douces descentes puis la course des grands va commencer !


 

Le rythme est bon, il va falloir se mettre en mode montagnard car il fait froid maintenant et le Col du Gerbier va bientôt montrer le bout de son nez.

 


 

Les ravitos s'enchainent et les kilomètres défilent, la beauté des paysages Ardèchois transperce mon âme de simple mortel, de simple coureur, je suis emerveillé et tellement heureux d'être là.

 


 

945337 453835784702078 1126913034 n


 

 

Je pense à mes amis sur la course où sont-ils ??? ( Xavier, JBJ, Mimi et Bernard, Gérard Denis, Juan et Laurence, Gouzy, JJ Moros, Maria et tous les autres...).


 

 

Mimi   JBJ

 

Mimi Chevillon                                                                                                             JBJ avec son accompagnateur

 

 

 

969817 455059054579751 1815117610 n                     Xavier (mon compagnon de route de l'édition 2012)

 


 

Le froid, la neige, la pluie et, de temps en temps, le soleil nous forcent à nous vêtir et à nous dévêtir pourtant il ne fait pas encore nuit et donc je crains déja le pire.


 

ALLEZ on enchaîne Col de l'Ardèchoise, Col de Clède puis un gros morceau: le Col du Gerbier! Tout ça avec des belles foulées.



 

200045 453836988035291 1776905605 n

 

 

Ma cheville gauche ne me fait plus rien, j'ai des petites gênes aux cuisses mdr, ça grimpe quand même !


 

Je me demande comment vont les copains, c'est dur pour la plupart et pourtant la véritable course ne commence que maintenant. On croit qu'en passant le Gerbier on a fait le plus dur mais c'est un méga leurre de Laurent (sa course est un enfer, elle dure et elle est méga dure, elle me fait penser à un manège sans fin, au début on se régale puis ensuite on veut que ça s'arrête mais non, ça continue et si tu ne serres pas les dents tu finis sur le carreau...Merci Lolo pour ton SMS).

 


 

 

936116 10201223893663059 796049566 n

 

 

 

Je cours un peu avec Guilhem alias Oslo dans la descente du Gerbier, j'adore ce mec, c'est un ami rencontré à L'étoile Savoyarde en 2011.


 

 

 

Guilhem Dubourdieu


 

946813 453835721368751 2027758713 n

 

 

 

 

La plupart du temps je suis seul et j'hallucine par le panaroma proposé cet année en Ardèche la neige a ajouté une touche supplémentaire d'extraordinaire et je reste subjugué. Comme à la première édition, je n'hésite pas à m'arrêter pour faire des photos mentales (technique Céline quand elle oublie l'appareil photo).

 

Mon sac à dos commence vraiment à m'handicaper, j'essaye de diminuer son poids petit à petit mais ce n'est pas suffisant, il est toujours aussi lourd.

 

Mes trapèzes sont douloureux et j'ai hâte de me débarasser du sac.



 

579258 453835744702082 1843397184 n

 

 

 

Je me demande où sont Juan et Laurence quand Carole et Vincent (Gouzy, mon sauveur, c'est lui qui a été mon ange gardien une bonne partie de la nuit alors qu'il avait abandonné, il m'a soutenu, regonflé à bloc, mille merci Gouzy) me disent qu'ils ne sont pas loin.

 


 

 

935090 576038052436507 1581243998 n


 

 

 

Finalement, nous allons faire le yo yo pendant des dizaines de kilomètres avec Juan, Lolo et RV et même avec Carmen (elle ne marche jamais,une tueuse). Je cours un peu dans les montées contrairement à l'année dernière où, passé le 100ème kilo, je ne courais plus dans les cols.

 


Carmen

 

                                                             Carmen Hildebrand (1ère Féminine comme l'année dernière)


 


 

C'est vraiment agréable d'être avec Juan car il est rempli de bonne humeur.

 

On se fait quelques petites accélérations, Laurence n'a pas l'air dans un bon jour et hélas ça sera comme ça jusqu'au bout pour elle, mais elle finira quand même loin devant moi...avec Juan comme locomotive!

 

 

biz du Matin Laurence Suisse avec moi au départ 


 

Dans la deuxième partie de la nuit, je suis seul, j'ai envie de dormir.

 



 

La grosse frayeur :


 

Col de la Fayolle, première alerte, bien sûr je marche, et malgré les multiples sms d'Olivier Chaigne qui arrivent avec énormément de retard (il m'a envoyé environ 20 sms pendant la finale de Champions League, merci Olivier, t'es un vrai ami) je m'endors en marchant.


 

J'ouvre les yeux, je suis au bord du ravin et je suis retenu seulement par un petit muret en pierre, c'est le choc de mes genous sur le petit mur qui m'a réveillé...Aie j'ai eu chaud...trop flippant...quand j'y repense ça me fait froid dans le dos.


 

J'essaye de trouver des moyens de ne pas dormir, la musique par exemple mais ce n'est pas possible car Deezer ne capte pas dans ce pays et côté café, j'oublie de le demander à chaque ravito !


 

Deuxième puis troisième endormissement en courant mais par sécurité je cours complètement à gauche, je tombe deux fois dans le petit fossé le long de la route sur ce maudit col de la Fayolle !


 

Ce maudit sac à dos pèse plus de 2 kilos, à chaque fois je me dis :

" je le jette au prochain Ravito" et finalement je zappe l'info... Finalement, je le déposerai au 152ème km.


 

Et rebelotte, comme l'année passée, je reste scotché dans la montée de Ferrière... Du vent, du froid et une saloperie de côte interminable, c'est la seule que j'ai marchée entièrement mais à un bon rythme car je suis en colère et je me réveille enfin, et puis bien sûr j'ai jeté mon sac à dos.


 

Je suis seul au monde, j'arrive en haut , je crie contre une voiture de suiveur (ils se demandent ce qui m'arrive mais ne sortent pas de la voiture) car je ne sais pas quel chemin emprunter pour redescendre. Je sors donc mon road book, j'y comprend rien, j'ai vraiment le cerveau à l'envers, tant pis je me lance à droite pour une descente bien rapide (euh 10KM/H).

 


 

En ligne de mire le R17, je fais ma descente, mes cuisses sont ultra dures, j'alterne 6/1 course/marche.

 

Une fois de plus quand j'arrive au ravito je refuse d'entrer au chaud et je demande à être servi dehors... petite purée et un verre de soupe puis je repars seul dans la nuit.

 

La pleine lune est si belle, elle illumine les montagnes et me divertit l'espace d'une minute, je la regarde intensément, quelle beauté.

 

Je cours lentement mais je cours, la nuit du solitaire se termine et j'ai hâte que le soleil apparaisse.

 


 

Maintenant, bientôt 24h de course et je passe les 172km j'essaye de repartir au R18 avec Mathieu Veron et Fred Talbourdet mais j'en suis incapable. Pourtant en les regardant partir leur foulée est tellement accidentée que je pense pouvoir suivre mais je suis dans un piteux état moi aussi.


 

Céline m'envoie un sms me disant qu'elle m'attendra au R20 191km, cela me donne du moral supplémentaire car oui j'ai le moral, je sais pertinemment que je vais exploser mon record sur cette épreuve.


 

Au R19 183ème km je ne m'éternise pas du tout 2min top chrono, l'oeil du tigre et j'attaque les 7km de la montée vers Chalencon...Je suis de nouveau dans un bon rythme plus de 9km/h mais au bout d'environ 4km de grimpette, je me casse les dents sur le bitume (c'est une image MDR).

 


 

A chaque virage, j'ai l'impression que je vais y arriver à ce maudit R20 mais non, ça continue encore et encore, je marche lentement très lentement.

 

Ma vitesse n'est plus qu'une marche saccadée et parfois je m'arrête pour hurler ma frustration.

 


Je suis frustré car mon moral est bon mais mes jambes sont à l'agonie!


 

Enfin, j'aperçois une maison, je prend ce virage et là une fois de plus, la côte continue entre les arbres sans aucune vision possible sur Chalencon, j'ai mal !


 

Snif snif, je ressemble à un coureur en détresse, je cherche ma bouée de sauvetage, mon ange gardien, Céline, ma femme j'ai envie de voir tes yeux.


 

Mes forces me quittent complètement mais j'arrive tant bien que mal au R20, le sourire est là, l'accueil des bénévoles et bien sûr de Céline est très chaleureux.


 

J'essaye de manger, de boire, pas trop envie mais j'y arrive encore.


 

Nous partons, Céline est très motivée pour courir ces 25 derniers kilomètres, il est 9h30 passée, elle me dit :

 

" Si tu cours assez, tu peux arriver avant 12h30 et donc boucler ton Ultrardèche en moins de 30h30min..."


 

A peine quitté le R20, mes jambes retrouvent un semblant de vie et je me remets donc à courir, le calcul est vite fait, va falloir courir à 9KM/H de moyenne jusqu'au bout et en plus avec Céline dans les pattes, ça va être très dur car elle va sûrement me ralentir ( je blague, Ultrablague).


 

Dans ma tête, je me dis que Céline ne se rend pas compte de ce que c'est de faire une moyenne pareille pour finir mais bon je me mets à courir, on verra le résultat plus tard.


 

Les kilomètres s'enchainent plus vite tout d'un coup et jusqu'au pied de la dernière difficulté je me sens tellement bien, en route vers le R22, nous venons de quitter le R21 plus qu'environ 16 kilomètres...

 

GO GO Direction Grozon.


 

En route pour la VARIANTE, dixit lolo :

 

" Petite variante par rapport à l'année dernière pour ajouter un peu de dénivelé "

 

Lolo, tu déconnes grave là, on vient de se taper un paquet de kilomètres de côtes et toi t'en rajoute une, t'es vraiment un pti c..(Je t'aime Laurent Brueyre).


 

Céline et moi grimpons en marchant pendant une dizaine de minutes puis sans prévenir je met une mine à Céline mais elle tient le rythme alors j'accélère mais elle tient encore puis je remarche, elle me dit qu'elle est vraiment étonnée que j'arrive encore à courir en montée...eh hop, je remet le couvert et Céline m'accompagne facile avec le sourire.


 

Enfin nous basculons vers le R22, le dernier ravito au 207ème km, le ravito des parents de Laurent, je ne sais pas pourquoi mais je pensais qu'on était au 209ème... Tant pis, on repart en marchant, le temps pour moi de bien macher les 2 saucisses prises à la volée car je me suis à peine arrêté.


 

Il n'y a pratiquement que de la descente jusqu'à Alboussière, donc je cours avec de moins en moins de période de marche, c'est encore loin? c'est encore loin l'arrivée? 


 

Céline : " Quand tu verras le panneau Alboussière, il restera 1.200km "


 

pfff, c'est long, très long, mes jambes souffrent pourtant je cours encore et encore, le fameux panneau apparaît et là j'ai envie d'accélérer mais je ne peux plus donc je conserve l'allure pépère pour finir tranquillement cette course extraordinaire.

 

 

 

947028 377777005665852 1831600487 n

 

 

L'arrivée est à 100m, je vois Bernard Chevillon, je m'arrête pour lui faire une biz, c'est ça l'amitié, je suis ému, Laurent et Isa nous accueillent ainsi que de nombreux copains d'Ultra, les applaudissements résonnent dans ma tête, je suis heureux, Isa pleure dans nos bras(la fatigue, elle a donné tellement pour cette course, pour qu'elle soit si belle).


 

 

375062 377777098999176 341882279 n


 

 

 

Laurent et Isa, je vous aime, tous les mercis que je vous envoie ne peuvent égaler tous les bons moments que vous m'avez offert, c'est gravé à jamais dans mon coeur.


 

970698 377777178999168 2026257822 n

 



 

Véro, merci à toi pour toutes tes gentilles attentions et tous ces mots d'encouragement qui m'ont donné tellement de moral... Merci aussi à Bruno.

 

 

 

Quelques chiffres :

 

 

 

108km en 12h

 

174km en 24h

 

216.1km en 30h28min


 

25ème au classement final 216.100km en 30h28min

 


 

113 Partants, 66 Finishers, 47 Abandons

 

L'année dernière 212km en 33h50min

 


 

Tout sur la course :

 

http://ultrardeche.wifeo.com/live-2013.php

 

 

L'oeil du tigre

 

Manu Ultra Runner

 

"Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal, c'est le courage de continuer qui compte" . Winston Churchill

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Ultr'Ardèche 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

 

Voir les commentaires

L'Ultr'Ardéche 2013 en live.

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

 

Le live pour l'Ultr'Ardèche :


 

http://ultrardeche.wifeo.com/live-2013.php


 

Affiche 2013

 


Voir les commentaires

j-7 Ultr'Ardèche 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

Affiche 2013

 

 

Bonne nouvelle, il y aura un mini Live pour l'Ultr'Ardèche :

 

http://ultrardeche.wifeo.com/live-2013.php

 

 

Profil Altimétrique :

 

http://www.openrunner.com/index.php?id=1904956

 

 

Vendredi 17 Mai:

 

5.700 km en 30' + 12' Vélo

 

 


Voir les commentaires

j-9 Ultr'Ardèche 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

 

 

Jeudi 16 Mai :


 

Que du vélo mais avec beaucoup d'intensité, 26.300km en 45min, valloné !

 

 

Commentaire :


 

Je commence à vraiment à être en manque de footing mais c'est le but !!!

 

Encore une fois je privilégies énormément le repos afin d'être très mordant le jour J.

 

Objectif rêvé à l'Ultr'ardèche : moins de 30h

 

Objectif premier : Prendre un max de plaisir et battre 33h50min (édition 2012)

 

Objectif minimum : Etre Finisher

 

 

Voir les commentaires

j-12 Ultr'Ardèche 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

Vendredi 10 Mai :

 

Vélo 22km700 en 40' mode valloné

 

 

Samedi et Dimanche : Repos

 

 

 

Lundi 13 Mai :

 

 

11km à 12.7 km/h soit 52' + 10' Vélo

 

 

 

 

Commentaires :

 

 

Préparer les sacs pour l'Ultr'ardèche...genre un sac pour la nuit avec des vêtements chaud(impératif de les utiliser pas comme l'année dernière, IDIOT de Manu!!!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Résultats French Ultra Festival 2013

Publié le par Manu Ultra Runner

 

 

Une fois de plus le spectacle proposé par M.Gérard Cain a été grandiose et personnelement j'espère que ce nouveau rendez vous annuel va devenir le grand évènement mondial de l'Ultra fond pour tous.

 

Merci GG !

 

Je n'ai pas pu être parmis vous cette année mais j'ai passé beaucoup d'heures à vous regarder...

 

Il reste quelques heures pour les surhumains du 6 Jours, pour le 72h et le 48h donc allez les encourager pour la dernière ligne droite...les derniers tours de circuit automobile à pied!!!

 

 

http://www.french-ultra-festival.fr/


 

Pour l'instant Classement 6 Jours : ( fin à 16h aujourd'hui)

 

1er Didier Sessegolo  (ultra spécialiste de la distance, Vainqueur de la No finish line en Novembre 2012)

 

2ème Christian Efflam (M.Sourire, un coureur fantastique avec un immense palmarès dans l'Ultra)

 

3ème Olivier Chaigne (le surdoué, avec un record à 881km sur 6 Jours, il reste le seul à ce jour qui peut prétendre à faire sauter la barre des 900km, c'était en 1992 la dernière fois qu'un français dépassait les 900km et c'était pour établir un record du monde de 1034km par J.G.Boussiquet)

 

2012-06-03 15.50.09

 

 

 

4ème Jimmy Boubakeur (Un guerrier de l'Ultra, il va surement battre son record cette année) 

 


 

Les Féminines :

 

Pour l'instant les 2 premières se tiennent dans un mouchoir de poche, il y a du suspense :

 

C'est l'Argentine Gabriela Cotugno, et Mimi Chevillon qui se disputent le titre féminin des 6 jOURS.

 

 

Tous les suivis et résultats :

 

 

http://www.french-ultra-festival.fr/

 


Voir les commentaires

1 2 > >>